Les élèves et leurs parents sont toujours à la recherche des meilleures méthodes possibles pour apprendre. Bravo ! Se poser des questions c’est déjà un pas vers la connaissance.

Aujourd’hui les élèves ont tendance à travailler sur leur ordinateur sans passer par l’écriture à la main. Néanmoins, écrire facilite les apprentissages…

Du bon usage de l’ordinateur

Travailler sur un ordinateur présente d’innombrables avantages notamment pour les dyslexiques qui ont besoin de plus de temps pour assimiler en cours et ont du mal à écrire de longs textes. L’ordinateur est également devenu incontournable en ce qui concerne la réalisation d’un exposé, des recherches, faire des fiches ou encore l’illustration d’un cours. Il existe également tout une offre d’exercices et de jeux très utiles à faire sur son ordinateur comme le traditionnel « Passeport » d’été qui devient vivant sur écran (animations, jeux, analyse de la progression…).

Attention toutefois à ne pas prendre tout pour argent comptant notamment sur Internet : ce n’est pas parce que « c’est écrit sur Wikipédia » que l’information est exacte. Tout le monde peut contribuer à la vie d’Internet et les vrais spécialistes citent leurs sources, étayent leur propos d’exemples, parlent de leurs expériences vécues. Avant d’utiliser l’information trouvée sur un site Internet, vérifiez-la bien !

Les livres ont encore de beaux jours

À l’inverse, nous savons bien chez L’AS DES COURS, car nous travaillons avec une maison d’édition sur la rédaction d’ouvrages parascolaires, que vous pouvez vous fier aux livres, notamment aux dictionnaires, aux encyclopédies, aux manuels scolaires. Non seulement ils sont écrits par des auteurs triés sur le volet et expert dans leur domaine mais, de plus, les ouvrages sont relus et corrigés par des personnes tout aussi qualifiées plusieurs fois avant leur publication. Internet ne tuera pas le livre tout de suite ! Usez et abusez des livres.

On apprend mieux en écrivant

Il y a autre chose à savoir à l’approche des examens et des contrôles : mieux vaut prendre des notes à la main ou faire des fiches plutôt qu’utiliser un clavier d’ordinateur. Écrire avec un stylo demande un peu plus de temps, ce qui aide les cellules grises à se focaliser sur les contenus. Les travaux de Jean-Luc VELAY, neurophysiologiste marseillais et d’Anne MANGEN, chercheuse norvégienne spécialiste des apprentissages révèlent que la mobilisation plus importante des zones motrices et sensorielles permise par l’écriture renforce les mécanismes de l’apprentissage et la mémorisation (source : Advances in Haptics 2011 et Psychologies magazine mai 2011).

Moralité : mieux vaut investir dans du papier et un stylo pour réviser que dans un nouvel ordinateur ! C’est moins coûteux et plus efficace.

 

Publié le par

2 réponses à Écrire pour apprendre

  1. Emrys dit :

    J’apprécie beaucoup cet article, il résume tout.

  2. lecarpentier dit :

    Que faut-il utiliser? les deux mon capitaine…
    Les deux supports (papier ou ordi) se complètent fort bien.
    L’avantage indéniable du WEB est sa réactivité et les plus apportés que sont les vidéos et l’aide en ligne notamment.
    Son point faible, il est parfois difficile de s’y retrouver dans les multiples ressources proposées et de qualité toute aussi diverse.
    Il n’empêche comme ceci est souligné dans l’article qu’un bon livre et un stylo sont aussi très efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *