Comment savoir si mon enfant est dyslexique?

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage qui touche de plus en plus de jeunes même si elle a toujours existée, elle était mal connue. Les parents comme les professeurs en parlent de plus en plus souvent car il est désormais facile de trouver des professionnels qui connaissent les bonnes méthodes pour apprivoiser ce trouble.

La dyslexie effraie. Néanmoins elle n’est pas le signe d’une quelconque défaillance bien au contraire… Un enfant dyslexique est souvent très intelligent et compense ses faiblesses grâce à d’autres atouts qui vont lui être tout aussi utiles. Sans être orthophoniste, notre équipe connaît bien ce trouble et va vous aider ici à reconnaître les symptômes de la dyslexie.

Reconnaître la dyslexie

Tout d’abord la dyslexie entraîne des difficultés multiples :

  • des difficultés à discriminer des formes
  • des difficultés à reconnaître et identifier les lettres, c’est-à-dire que l’enfant peut confondre un M et un N par exemple,
  • des faibles capacités de conscience phonologique, c’est-à-dire que l’enfant arrive mal à décomposer un mot en syllabe ;
  • des difficultés à répéter des mots ou des chiffres ;
  • des difficultés de langage écrit pour articuler ces mots comme pour trouver l’ordre des syllabes ;
  • des difficultés typiques de lecture comme un déchiffrage laborieux, une confusion au niveau des sons, des mots, des contresens ;
  • des difficultés notables en terme d’orthographe, au-delà de simples difficultés d’orthographe d’un enfant de son âge ;
  • et enfin une lenteur importante et une fatigabilité accrue car le dyslexique doit être plus attentif encore que ses camarades.

L’intelligence émotionnelle du dyslexique

Aujourd’hui les enseignants connaissent mieux ce trouble. Les enfants dyslexiques ne sont plus qualifiés d’enfants en échec scolaire sauf trouble majeur. On sait qu’un élève dyslexique va faire des efforts, va chercher des solutions pour sortir de ses difficultés et souvent les trouver. Le tout est d’accepter ce trouble et de lui laisser plus de temps, d’être à l’écoute et de ne pas lui faire entendre qu’il est un « attardé » ce n’est pas du tout le cas bien au contraire.

Surmonter la dyslexie grâce à un orthophoniste

Pour savoir si votre enfant est dyslexique, vous pouvez contacter un orthophoniste qui réalisera un bilan. Ce dernier vous rassurera ou vous permettra de mettre en place des séances de rééducation. Celles-ci sont faciles à placer en semaine et toujours très courtes puisqu’elles sont adaptées à des enfants qui ont une attention limitée dans la durée.

Aider le dyslexique

Pour l’aider il faut bien entendu un spécialiste voire un soutien scolaire à la maison mais il existe quelques astuces pour mieux le comprendre et lui permettre de sortir plus facilement de ce handicap qui le stigmatise. Le principal pour sortir de la dyslexie est de ne jamais laisser la personne perdre confiance en elle.

Publié le par

110 réponses à Comment savoir si mon enfant est dyslexique?

  1. Monica @ ecoute bebe dit :

    Merci pour cet article.

  2. nisrine dit :

    mon enfant de 5ans et 10 mois n’arrive pas à lire un mot sans mon aide il se fatigue facilement quand il s agit de lecture son seul point fort est l’écriture

  3. Audrey dit :

    Les enfants n’apprennent pas à lire quand un adulte le décide mais quand ils sont prêts : certains le sont à 5 ans, d’autres à 6 ans et demi. Si votre enfant n’arrive pas à lire un mot à son âge, cela ne signifie pas qu’il soit dyslexique, loin de là. Toutefois si vous êtes inquiet, il est toujours possible de faire un bilan en orthophonie afin d’en savoir plus. Les informations que vous me fournissez ici ne me permettent pas d’établir un diagnostic. Restant à votre écoute.

  4. aurelie dit :

    Bjr, je me pose des questions sur l’apprentissage de mon fils de 5 ans. Il a des difficultés je vous donne des exemples : au lieu de dire dépendance il va dire pédendance, pour lui apprendre les chiffres je lui explique que 24 c’est un 2 et un 4 et lui il commence toujours par le 4 et ensuite le 2, et pour finir au lieu d’écrire axel (c’est son prénom) parfois il écrit lexa. Qu’en pensez-vous? Est-il dyslexique?

  5. Audrey dit :

    Votre fils est dans les débuts de son apprentissage de la lecture et de l’écriture de sorte qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour le moment. Toutefois si ses erreurs devaient se généraliser, il serait souhaitable de voir un orthophoniste afin de faire un bilan. Cela vous permettrait d’être rassurée et pour votre fils d’être aidé au moins temporairement pour prendre un bon départ.

  6. olivier dit :

    Bonjour,
    mon fils a 7 ans, il vient de rentrer en CE1, pour lui la lecture est une torture et j’avoue ne plus savoir comment l’aider sans le dégoûter. Nous sommes allés voir le CMPP de notre région, il a vu une psy qui n’a pas jugé utile de faire un dépistage orthophonique. Pour elle il manque juste de maturité. Je l’ai donc obligé tout l’été à lire chaque jour un petit texte tiré d’un livre pour enfant. La rentrée arrive et le maître au bout de tout juste une semaine me dit qu’il est inquiet car il ne lit toujours pas, il déchiffre difficilement. Pour écrire « ils ont » (phrase écrite sur son cahier qu’il doit recopier) il écrit « il ton ». Je lui ai fait recopier 3 fois et il refait toujours la même chose. Comment puis je l’aider?

  7. Audrey dit :

    Bonjour,
    Je comprends votre inquiétude et elle est légitime. Je suis étonnée par ce que vous me dites, par la différence d’appréciation entre une psy du CMPP et son professeur des écoles qui voit bien que votre fils est à la peine. En tous cas, vous avez très bien fait pour la lecture cet été. L’important est de garder un contact avec le livre et rendre ce contact le plus agréable et plaisant possible.
    Je ne sais pas si la psy dont vous me parlez, qui ne l’a vu qu’une seule fois et qui doit sans doute être débordée, a pu bien évaluer la situation. Je n’aurai qu’un conseil capital : restez à l’écoute de votre enfant. Si vous estimez qu’il a besoin de l’aide d’une orthophoniste ou d’un professionnel et que les progrès ne viennent pas, alors prenez rendez-vous. N’attendez pas qu’on vous le conseille car plus l’aide se fait tôt et plus elle est efficace. Je sais que vous souffrez autant que lui qui risque de se décourager et se persuader qu’il « est nul ». Vous êtes le parent et vous seul pouvez savoir ce qui est bon pour vous deux. Un déclic peut se produire dans les semaines à venir ou bien il peut stresser de plus en plus. Il ne faut pas qu’il perde confiance en lui et vous sentant à ses côtés, il a déjà un contexte favorable. Bravo et ne vous découragez pas.

  8. sandrine dit :

    Bonjour,
    Ma fille a des énormes difficultés dans l’apprentissage de la lecture en ce début de CP. Elle a beaucoup de mal avec certains sons, notamment le « l », en plus de faire des inversions à l’oral comme à l’écrit (toujours avec ce même « l »). Ainsi elle écrit « il-il » au lieu de « li-li » et ainsi de suite. Sur des syllabes simples, du type a-li, elle va tendance à dire « ma-li ». Je constate aussi que la lecture lui demande des efforts importants et elle se fatigue très vite après seulement quelques minutes. La maitresse fait de son mieux pour l’aider en classe et au soutien mais elle me conseille de faire un bilan chez l’orthophoniste rapidement – RV est donc pris. Je sais aussi qu’elle manque terriblement d’attention ce qui l’entraine dans un cercle vicieux. « Je perds pied, je n’écoute pas et moins j’écoute plus je perds pied ». Bref, l’ensemble de ses éléments me font craindre une dyslexie. Merci de votre article qui m’éclaire en partie.
    Sandrine

  9. Audrey dit :

    La dyslexie fait toujours peur mais il n’y a rien d’étonnant à ce que les enfants en apprentissage de la lecture inversent les lettres et ajoutent des lettres là où il n’y en a pas. Cela ne présage en rien de difficultés à venir. Si votre fille est dyslexique, et ce n’est pas dit, il existe des méthodes adaptées et des professeurs formés. Soyez zen et elle le sera aussi face à ses apprentissages. Encouragez-la et tout se passera mieux.

  10. gillibert dit :

    Bonjour ma fille a 7 ans, elle est en CE1 et elle n’arrive pas à lire. Elle a beaucoup de mal à déchiffrer les mots. On essaie de lire un peu tous les soirs depuis qu’elle est rentrée en CP mais rien n’y fait. On fait des exercices où l’on reprend les sons mais elle bloque. Dernièrement elle m’a dit qu’elle était nulle, elle se décourage et perd confiance en elle. Je ne sais plus quoi faire. Elle écrit certains chiffres à l’envers aussi. Pourtant elle n’a aucune difficulté en maths, c’est vraiment la lecture.

  11. Audrey dit :

    Le plus important est de garder une « positive attitude », encouragez-la. Il peut être normal pour certains enfants d’apprendre plus lentement voire de rencontrer des difficultés sans pour autant qu’il s’agisse nécessairement de dyslexie. D’ailleurs la dyslexie n’est pas un handicap, juste une façon de concevoir le monde qui est différente. Consultez un professionnel (un orthophoniste) si vous en ressentez le besoin pour vous tranquilliser. Vous pouvez solliciter l’aide d’un intervenant en soutien scolaire pour vous soulager et compter sur quelqu’un d’extérieur qui soit neutre pour aller plus loin, avoir un regard neuf.

  12. gillibert dit :

    Merci je pense prendre rdv chez un orthophoniste car j’angoisse de trop j’ai besoin d’être rassuré. D’ailleurs ma fille doit le ressentir que ça me fait peur. Oui, ce n’est pas un handicap, je n’en doute pas car elle est loin d’être bête, bien au contraire.

  13. sandrine dit :

    Je vous remercie Audrey de votre message. C’est vrai que la dyslexie fait peur et votre regard très positif sur cette différence est très rassurant !

  14. Jojo dit :

    Bonjour,
    Ma fille de 11 ans a des difficultés académique. Au niveau de la lecture, elle lit à la vitesse d’un enfant de 7-8 ans. Pourtant, elle grandit dans un environnement où la lecture est omniprésente et encouragée.
    Au niveau de l’écriture, elle fait des erreurs qu’un enfant de son âge ne ferait pas généralement.
    Par exemple, pour « directrice » elle écrit spontanément « directrise », au lieu de « mais » elle écrit « mes » et pour écrire « je ne sais pas » elle écrit « je ne c’es pas ». En mathématique ce n’est pas mieux. Dès qu’il s’agit d’un problème écrit, elle a automatiquement une réponse erronée. Un plan d’intervention a été mis en place avec l’hortopédagogue de l’école mais, aucune mention n’a été faite pour un doute de dyslexie ou autre.
    Est-ce que mon doute d’un problème plus sérieux qu’un léger trouble d’apprentissage serait fondé?

  15. Audrey dit :

    Votre inquiétude est légitime mais elle n’est peut-être pas fondée. Les erreurs dont vous me parlez semblent plus relever du langage « sms » que d’un réel problème de dyslexie. Tous les soucis d’orthographe et de compréhension ne sont pas imputables à une dyslexie ou à une dysorthographie. De même ce n’est pas parce qu’un enfant lit régulièrement qu’il retiendra l’orthographe des mots. La lecture facilite la compréhension bien sûr mais doit être doublée d’un effort d’attention de la part du jeune pour « fixer » l’orthographe des mots et le sens des textes.
    Si vous voulez savoir si votre fille rencontre réellement un trouble de l’apprentissage tel que la dyslexie, dirigez-vous vers un orthophoniste pour un bilan; il peut même être remboursé par la sécurité sociale dans certains cas. Je dois avouer que les enseignants jusqu’à maintenant n’étaient pas sensibilisés aux troubles des « dys » et ont transmis leur peur de ce qu’ils ne comprenaient pas aux parents d’élèves, ce qui est dommageable. Certains enseignants, intéressés par le sujet, ont pris sur leur temps libre pour aller à la découverte de ces troubles mais ce n’est malheureusement pas général. Ce n’est plus le cas aujourd’hui pour les nouveaux professeurs qui ont majoritairement reçu des informations sur la question pendant leur formation. Il n’y aucune honte à être dyslexique, certains de nos élèves dyslexiques, dyspraxiques ou même dyscalculiques ont fait de longues et brillantes études car intelligents, doués d’imagination et d’une grande sensibilité (ce qui caractérise les « dys »).
    D’après ce que vous me dites, il apparaît que l’aide d’un professeur particulier, même sur du court terme, serait d’une grande utilité pour votre fille afin d’attirer son attention sur ce qu’elle écrit, la faire réfléchir, lui donner le goût d’apprendre et enfin l’aider à comprendre, à analyser. Le but d’un bon professeur étant bien entendu que le jeune puisse se passer de lui et continue à progresser de lui-même. Chez l’AS DES COURS, nous connaissons beaucoup de jeunes qui ressemblent à votre fille et qui ne sont pas dyslexiques.

  16. Imen dit :

    Bonjour,
    mon fils de 5 ans et 7 mois, a plusieurs problémes en ce qui concerne l’écriture des lettres. Il n’arrive pas à les retenir, il s’appelle Rayen, il sait quelles sont les lettres qui constituent son prénom mais il n’arrive pas à retenir comment on les appelle, il écrit souvent les lettres à l’envers commne avec un effet miroir, il n’arrive pas à compter de 1 juasqu’à 5 sans oublier quelques chiffres exemple 1 2 3 5 9 etc.
    Est ce que ce sont les symptomes de la dyslexie? merci

  17. Audrey dit :

    Bonjour Imen,
    Ce que vous me dites est insuffisant pour dresser quelque constat que ce soit. Ne comparez pas votre fils aux autres enfants car tous les jeunes ont des trajectoires d’apprentissage différentes. Tout d’abord, un enfant n’apprend à lire que lorsqu’il l’a lui-même décidé. Ensuite, les parents sont souvent inquiets quand leur enfant ne sait pas faire telle ou telle chose quand le voisin du même âge sait déjà les faire. Cela est humain. Toutefois, pour qu’un enfant réussisse, il faut qu’il sente que ses parents lui font confiance. Encouragez-le et consultez un orthophoniste pour un bilan si vous avez un doute. Le bilan est gratuit s’il est prescrit par un médecin. Bonne journée et croyez-en vos enfants. La dyslexie n’est pas une maladie mais une façon différente de concevoir les choses et d’apprendre. Elle peut être une force lorsqu’elle est comprise et maîtrisée.

  18. nawel dit :

    Bonjour,

    Mon fils de 11 ans actuellement en 6ème est en grande difficulté en français. Il s’exprime à l’oral de manière sommaire, a des lacunes en expression écrite et a des difficultés dans les autres matières car ile ne comprend pas forcément la question posée (en math par exemple, il est capable de réciter une définition, mais ne peut pas résoudre un problème). Par ailleurs il a du suivre une orthophoniste pendant plusieurs années (de la grande section de maternelle jusqu’en CE1).
    Merci de votre aide

  19. Audrey dit :

    Bonjour,
    Je comprends bien votre problématique et je comprends que vous ne savez pas comment l’aider. Toutefois, à 11 ans, il n’y a rien d’inquiétant à avoir des difficultés d’expression et de compréhension. Jusqu’à présent, en primaire, le travail était accompagné, préparé voire « mâché » et, depuis le début du collège, les professeurs attendent de lui qu’il soit autonome. Pas d’inquiétude donc. Ceci dit, il ne faut pas le laisser se décourager.
    Tout d’abord, ne soyez pas inquiet car vous risquez de lui transmettre vos peurs. Encouragez-le dans chaque petit progrès, chaque bonne note, chaque exercice réussi, pour lui montrer qu’il est capable. Étant donné le suivi passé chez un orthophoniste pendant plusieurs années, il se peut que votre fils se sente déjà « différent » de ses camarades et peut-être même « nul » ou « en retard » par rapport à eux. Ceci est faux puisqu’il a 11 ans en 6è, il n’a donc pas de retard dans sa scolarité. Or, un dyslexique, ou un élève en difficulté, n’a souvent besoin que de confiance en lui pour repartir et réussir. Comment lui redonner cette confiance indispensable pour réussir ? Il existe de multiples voies mais celle qui donne les meilleurs résultats en un minimum de temps est un professeur particulier qui va l’aider et le valoriser. J’insiste sur l’importance de l’expérience de ce professeur, il ne s’agit pas de prendre quelqu’un qui n’aurait aucune connaissance de la dyslexie ou des problèmes de compréhension. Il vous faut un intervenant compétent, un professionnel qui positive et non une personne qui, à l’aune de ce qui se passe encore dans certaines classes, démoraliserait encore plus votre enfant. Votre fils a besoin de quelqu’un qui le comprenne et vous, d’un interlocuteur privilégié avec lequel vous pourrez nouer une relation de confiance et créer un contexte favorable à son épanouissement. Quoi de plus important quand on a 11 ans ?
    Je reste à votre disposition pour toute question.

  20. JOSEPH dit :

    Bonjour,
    Ma fille est en CE1 et a du mal à lire correctement. Elle n’arrive pas à reconnaître les sons complexes et de ce fait, lire des phrases ayant ces sons complexes ce qui occasionne des difficultés de compréhension. Il lui arrive aussi de confondre les lettres b et d, hésite sur les ch et f. à l’école, dès que la maîtresse apprend aux élèves de nouvelles règles, conjugaison, calculs, ou autre elle semble se bloquer et du coup son apprentissage est beaucoup plus long que les autres élèves. De ce qui est de l’écriture, elle commence à maîtriser mais il y a quelques lettres qu’elle écrit encore à l’envers, tel que le y, le j. elle est suivie au CMP de ma ville en psychomotricité depuis moins d’un an et a déjà fait beaucoup de progrès. Elle a aussi eu des séances d’orthophonie qui se sont arrêtés sans préavis et nous sommes sur liste d’attente dans un autre cabinet car la demande est longue. Nous continuons toujours la démarche de rechercher un autre ortophoniste car sa maîtresse pense que ce serait souhaitable et insiste sur ce fait. On a tout de même réussie à lui faire passer juste un bilan récemment et selon l’ortophoniste tous ses acquis sont là, elle confirme bien le problème des sons complexes mais n’y voit rien de catastrophique. Pourriez vous m’aider. Merci

  21. Audrey dit :

    Je comprends bien votre inquiétude et vos questions. Toutefois, il faut savoir que de nombreux élèves arrivent en CE1 sans maîtriser la lecture, l’écriture et encore moins la compréhension des textes. La situation de votre fille n’a donc rien d’inquiétant à son âge, les apprentissages doivent continuer dans un climat favorisant la confiance et l’écoute. Vos questions et vos démarches prouvent que vous êtes un parent attentionné. Vous aurez prochainement un orthophoniste pour vous aider dans cette tâche et vous avez noté de réels progrès en psychomotricité ces derniers temps. Cela est le signe d’un enfant qui grandit et a envie d’apprendre. Les spécialistes de l’enseignement savent que l’on n’apprend pas à lire à un enfant mais c’est l’enfant qui apprend à lire lorsqu’il est prêt. Vous pouvez lui trouver de beaux livres, passer du temps ensemble à les feuilleter et les lire ensemble quand vous avez du temps, pour que la lecture reste toujours un moment de plaisir et de partage privilégié. Nous pouvons en reparler dans quelques mois mais je suis sûre que votre fille aura fait de beaux progrès d’ici là. Faites-lui confiance et restez vous-même, c’est la clef de la réussite.

  22. Mimi dit :

    Bonjour,
    Ma fille de 13 ans, a des problèmes de langage oral et écrit. Nous avons beaucoup de mal à la comprendre …. Et même quand on lui demande de répéter ce qu’elle vient de dire de temps en temps on ne comprend toujours pas. Cela commence à poser des problèmes avec ses camarades de classe et ses amies.
    Elle a aussi des difficultés au niveau de l’orthographe pour les dictées, les rédactions mais aussi pour écrire les cours qui sont dictés par les professeurs.
    Ma fille a été vu et suivi par 3 orthophonistes différentes, jamais on m’a parlé dyslexie et depuis 3 ans, elle ne voit plus d’orthophoniste car selon elle, ça va mieux. Sauf, qu’à ce jour…. rien n’a changé…. et l’établissement scolaire où se trouve ma fille n’arrête pas de me parler de dyslexie et je ne sais pas et plus quoi faire, car impossible de faire un bilan car plus de place….. Un de ses professeurs nous a suggérer de faire un dossier auprès de la MDPH afin de mettre en place un PPS.
    Qu’en pensez-vous ?? Merci d’avance de votre réponse.

  23. Martin dit :

    J ai découvert qu’il existait des livres dont la mise en page et la police d’écriture avaient été spécialement conçus pour les personnes dyslexiques afin de limiter les troubles de lecture. Je me permets de vous envoyer le lien de l’article car je pense que pour des jeunes enfants dyslexiques cela peut être encourageant lors de l’apprentissage de la lecture : http://babillard-culture.blogspot.fr/2014/04/aimer-lire-quand-on-est-un-enfant.html

  24. Audrey dit :

    Bonjour Mimi,
    Je suis étonnée que des professeurs vous parlent systématiquement de dyslexie alors qu’ils ne sont pas qualifiés pour établir un diagnostic. Si les orthophonistes n’ont rien repéré (3 tout de même), c’est sûrement parce que le problème n’est pas là. Les problèmes de langage dont vous me parlez ne sont pas caractéristiques de la dyslexie car les « dys » parlent très bien et sont souvent plus fâchés avec l’écrit qu’avec l’oral où leur trouble n’apparaît pas. Ce que vous dites relève sûrement d’un autre spécialiste tel l’ergothérapeute, le psychologue spécialisé dans les troubles de l’apprentissage, l’ORL (troubles auditifs qui ralentissent les apprentissages)… Pour trouver une solution efficace, n’hésitez pas à frapper à toutes les portes. Je comprends bien votre inquiétude de parent et ne doute pas que vous trouverez le bon professionnel, digne de votre confiance.

  25. Audrey dit :

    Vous avez raison Martin, ces livres peuvent aider de nombreux dyslexiques même s’ils ne sont pas une solution miracle. Avec un « dys », il faut être patient et l’encourager constamment. Merci pour votre commentaire.

  26. Flavie dit :

    Bonjour,
    Mon fils de 8 ans a beaucoup de mal à recopier ce qui est au tableau, ça n’est pas un problème de vue. Il oublie des lettres. Lorsqu’il copie un texte c’est lettre par lettre ou presque et lorsque je le suis et que je lui dit de faire une photo du mot, alors il fait un effort, un véritable effort. Son écriture n’est pas très lisible. Son attention est de courte durée et il oublie bien vite un ordre donné ou un mot, un nom qui vient de lui être donné et qu’il veut réutiliser(« comment ça s’appelle encore? » sera sa question). Sa confiance en lui est plutôt basse même s’il semble très à l’aise. Il est, par contre, capable de rester devant un puzzle 500 pièces sans problème une matinée et de le finir. Il est bon en calcul et en mémorisation de table. Il a déjà été vu par une orthophoniste à 5 ans, elle n’a rien détecté. Les enseignants sont toujours un peu perplexes et ne savent pas comment l’aborder: il sait mais il ne travaille pas ou il ne sait pas? Pensez-vous que je devrais redemander un bilan? Merci pour votre aide

  27. Audrey dit :

    Bonjour Flavie,
    Je pense effectivement que vous devriez voir un autre spécialiste pour l’aider car il a de réelles capacités. Ce soucis avec la lecture et la copie doit vraiment l’embêter. Il faut tout faire pour qu’il évite de perdre confiance : orthophoniste, ergothérapeute, psychologue spécialisé… L’un d’eux aura la clef de la réussite. Peut-être même quelqu’un de votre entourage pourra lui redonner confiance en lui et l’aider à progresser dans ses apprentissages. Il n’a que 8 ans, l’avenir est devant lui et rien n’est joué. Il peut avoir plus de mal en français pour le moment et avoir un déclic dans quelques mois. Il faut juste l’encourager pour le moment.

  28. anne dit :

    bonjour,

    notre fils est au CP. Il lit normalement mais écrit de plus en plus les chiffres en miroir. Son enseignante indique qu’il n’est pas en difficulté scolaire, qu’il est très curieux et intéressé mais pas scolaire. Concernant son écriture des chiffres « en miroir » elle nous a conseillé de consulter une ergothérapeute qui a effectué un bilan. Selon ce professionnel la situation devrait s’améliorer avec le temps et la maturité.
    Or la situation perdure et notre fils commence à se décourager.
    L’enseignante s’interroge à savoir s’il conviendrait de consulter un autre type de professionnel tel qu’un psychomoticien.

    Nous aurions besoin de conseil afin d’aider notre enfant.
    Quel spécialiste serait le plus adapté? faut-il attendre?
    Merci par avance

  29. yahoo dit :

    Quels sont les tests pour diagnostiquer la dyslexie ?

  30. Audrey dit :

    Bonjour Anne,
    N’attendez pas si vous sentez votre enfant en souffrance. Vous pouvez essayer de consulter un ergothérapeute ou un psychomotricien. Tous les avis sont bons à prendre dès lors qu’il s’agit du bien être de notre enfant. Toutefois, ne soyez pas inquiète, beaucoup d’enfants écrivent leurs chiffres en miroir en CP. Encouragez-le et accompagnez-le sans remarque négative et il progressera. Je sais que ce n’est pas facile mais le pire est de lui faire ressentir votre stress. Faites-lui confiance et il vous le rendra.

  31. Audrey dit :

    Les tests pour diagnostiquer la dyslexie ne peuvent être réalisés que par des professionnels formés tels que les orthophonistes ou des psychologues. Une personne habituée comme un enseignant par exemple pourra repérer quelques symptômes comme la confusion entre certaines lettres, des retards dans les apprentissages ou encore des problèmes de mémorisation mais tous ces symptômes ne sont pas forcément à mettre sur le compte de la dyslexie comme on le fait trop souvent. En cas de doute, voyez un professionnel.

  32. elodie dit :

    Bonjour, je vous écris car je suis très inquiète pour ma fille. Elle a 9 ans et ne sait toujours pas lire. Elle confond les lettres et les syllabes. Ça fait 1 ans et demi qu’elle va chez l’orthophoniste et il n’y a toujours pas de progrès. Je tiens à préciser que je ne m’entends pas du tout avec l’orthophoniste en question, je ne suis pas la seule à ne pas m’entendre avec elle. L’orthophoniste me demande de mettre ma fille dans une classe spécialisée pour les enfants qui on un retard mental alors qu’elle ne veut pas faire le bilan orthophonique. Il est hors de question que je mette ma fille dans une classe spécialisée et c’est pour cela que j’ai arrêté de consulter cette orthophoniste. J’ai pris un rendez vous avec une nouvelle orthophoniste qui elle, va me faire le bilan et essayer de comprendre le problème de ma fille. Voila j’ai peur et je ne sais plus quoi faire ???

  33. Audrey dit :

    Bonjour Elodie,
    Vous avez fait ce qu’il fallait : consulter un professionnel dans lequel vous pourrez placer votre confiance. Cela est capital pour que votre fille progresse. Elle trouvera sûrement des explications, des pistes de progrès. Toutefois, ne vous limitez pas à l’orthophoniste car il y a peu de séances chaque semaine, le travail est lent et elle a déjà 9 ans. Pour l’aider, achetez-lui ou empruntez des livres attrayants, lisez-les avec elle, essayez de lui donner le goût de la lecture en consacrant quelques minutes par jour à cette activité (comme le soir avant de dormir par exemple). Si elle a le goût des livres, les progrès n’en seront que plus rapides. Ensuite, vous pouvez demander de l’aide à d’autres professionnels qui sauront vous écouter comme une psychologue par exemple. Plus vous serez détendue et plus votre fille sera confiante. Continuez dans cette voie.

  34. elodie dit :

    merci,pour votre conseil .

  35. Vanessa dit :

    Bonjour, je travail avec des enfants du primaire. Je m’intéresse à cette problématique puisqu’elle est de plus en plus courante. Je me questionnais à savoir si l’un des symptômes des dyslexiques pourraient être d’écrire au son. De plus, je voulais savoir si nous ne pouvions pas aider les parents et les enfants dans cette problématique. Si oui, comment?

    Les jeunes sont parfois mis sur des listes d’attente. Que pouvons-nous faire pour les aider dans leurs devoirs par exemple.

  36. Audrey dit :

    Bonjour Vanessa,
    J’aimerais vous répondre mais je ne comprends pas bien vos questions. Pouvez-vous revoir votre commentaire afin que ma réponse soit la plus précise possible ? Quand vous dites « je travaille avec des enfants du primaire », quel est votre rôle exactement ? Êtes-vous enseignante ? Si oui, dans quelle classe ? On peut toujours aider les parents d’élèves ne serait-ce qu’en les rassurant mais qu’entendez-vous par « écrire au son » ? D’autre part, qu’entendez-vous par « les jeunes sont mis sur des listes d’attente » ? Par le réseau d’aide ? Pour entrer dans un établissement spécialisé ou une classe particulière ? Pour réaliser un bilan en orthophonie ? Rencontrer un psychologue ? J’attends vos précisions pour pouvoir vous apporter un éclairage supplémentaire.

  37. meguane dit :

    Bonsoir,
    ma fille de 6 ans rentre en cp dès cette rentrée 2014. Depuis la 1è année maternelle jusqu’à la grande section, elle a eu un soutien scolaire par ses maîtresses, elle a beaucoup progressé mais le problème qui est le suivant est la compréhension. Sa maîtresse nous a dit qu’il fallait la faire suivre par un orthophoniste, comment m’y prendre car cela me mine beaucoup.

  38. Nadine dit :

    Bonsoir mon fils aura 5 ans en septembre, et il rentre en GS maternelles,je me fais du soucis pour lui il connait l’alphabet en majuscule et il sait comment les écrire,les municipes il connait que le a,c d,e,i,j,k,l,m,n,o,p,r,s,u,v,w,x,y,x et il reconnaît pas le b,h,g,t,f,q mais le problème c’est les lettres en cursive il reconnaît que les voyelles en cursive qu’est ce vous en pensez ? ? Croyez vous qu’il peut avoir des difficultés en GS.

  39. Audrey dit :

    Bonjour Nadine,
    Ne vous inquiétez pas quant à l’apprentissage de la lecture. La règle numéro un est de ne pas stresser les enfants, ne pas leur transmettre nos peurs. Il est généralement admis qu’un enfant apprend à lire dès qu’il l’a décidé. Laissez les choses se faire et tout se passera bien. Discutez ouvertement avec son professeur des écoles et il vous en donnera des nouvelles régulièrement. Il n’y a pas de « norme » ni de « case » en matière d’apprentissage de la lecture. Il faut laisser le temps au temps et votre fils est encore bien jeune. Bonne rentrée.

  40. catie dit :

    Bonjour, ma fille de 7 ans et demi vient de rentrer en CE1. La lecture est très compliquée pour elle, elle déchiffre les mots sans vraiment comprendre le sens de ce qu’elle lit, elle confond parfois b et p. J ‘ai commencé des séances d ‘orthophonie fin juin de mon propre chef car la maîtresse trouvait qu’elle n’était pas en difficulté; bien au contraire. L’orthophoniste m’a dit que j’avais bien fait de venir. Je suis perdue pour l’aider, je ne sais pas comment faire. Elle se met vite en situation d’échec et me dit « je sais pas ». Nous souffrons beaucoup de cette situation car nous ne savons pas quelle est la bonne méthode pour lui donner l’envie d’apprendre.

  41. Audrey dit :

    Bonjour,
    Je comprends votre désarroi et il est légitime. Votre fille est encore jeune et elle aura sûrement un déclic dès qu’elle aura retrouvé une meilleure image d’elle-même. Il ne faut surtout pas lui mettre la pression ou lui faire sentir votre inquiétude même si c’est difficile. Positivez en l’encourageant même pour les plus petites réussites. Elle a besoin de valorisation. Pour la lecture, achetez ou empruntez-lui des livres ludiques, avec beaucoup d’images sur des thèmes qu’elle affectionne particulièrement (par exemple : les animaux ou la danse si ce sont ses passions). Prenez un peu de temps chaque jour pour lire ensemble, par exemple au moment du coucher. Il faut l’intéresser sans la stresser, il n’est pas encore trop tard pour l’apprentissage de la lecture fluide et dans le plaisir. Je reste à votre disposition pour toute question et bravo, vous avez fait ce qu’il fallait. Continuez.

  42. Ma fille... dit :

    Bonjour, ma fille âgée de 8 ans est en classe de CE2. Elle a de grandes difficultés en lecture et en écriture. J’ai interpelé les enseignants qui me disaient de ne pas m’inquiéter. En classe de CE1, je me suis rendue compte qu’elle ne savait pas lire du tout les nouveaux textes, elle ne faisait que « répéter » les textes vus à l’école. Je l’ai donc menée chez l’orthophoniste qui m’a affirmé qu’elle avait un trouble important dont elle avait parfaitement conscience et qu’elle était très maligne pour le cacher.
    Il me dit également qu’il ne peut pas diagnostiquer la dyslexie avant le CE2. Quant pourrons-nous l’aider, car elle voit l’orthophoniste depuis une année quasiment maintenant mais elle stagne. Elle se sent évidemment nulle mais aime quand même l’école. Heureusement pour elle, elle est douée en calcul, a un sens artistique développé, dessine beaucoup. On l’encourage au mieux, mais ce n’est pas facile, elle a deux frères EIP qui ont su lire très tôt avec passage de classe, elle a du mal à comprendre pourquoi pas elle…

    Pour exemple, elle oublie des lettres dans ses mots recopiés, elle confond des lettres, des sons, elle saute des mots en lecture, elle connait l’orthographe de ses mots à 18h et les a oubliés à 19h. Elle écrit des mots incompréhensibles (aprsez pour assez, aztre pour vitre, francan pour français…)

    Merci par avance pour votre réponse.

  43. Audrey dit :

    Bonjour,
    Votre message m’interpelle au sens où il n’y a pas vraiment d’âge pour diagnostiquer un trouble de l’apprentissage. Je vous sens embêtée par ce suivi chez l’orthophoniste qui ne donne rien et vous avez raison. Dans la progression, il y a une part d’humain du côté de l’enfant comme du côté de l’adulte. Il est possible que cet orthophoniste ne convienne pas à votre fille ou qu’un déclic puisse se produire prochainement. Ceci dit, sans vouloir discréditer qui que ce soit, je consulterais un autre orthophoniste car un nouvel avis peut tout changer. J’ai de nombreux enfants autour de moi qui ont réussi à surmonter leurs difficultés en changeant de méthode. Votre fille aime l’école, quelle chance ! Rebondissez sur ce fait pour l’aider et repartir sur de bonnes bases. En CE2, il est encore temps. Elle est différente de ses frères et c’est tant mieux, chaque enfant a besoin d’être unique et de se sentir comme tel. Cette demoiselle a besoin d’attention et si vous lui en accordez, vous faites déjà très bien. Faites tout pour qu’elle ne se sente pas « nulle » car elle est loin de l’être. Elle est différente et c’est une chance pour une « artiste » en herbe.

  44. Ma fille... dit :

    Merci beaucoup Audrey pour votre réponse, mais malheureusement après avoir contacté une quinzaine d’orthophonistes, je n’ai trouvé que des listes d’attente atteignant plus de 160 enfants. Alors nous allons continuer avec le même, c’est toujours mieux que rien… On va la soutenir de toutes nos forces ça c’est certain ! 😉

  45. Audrey dit :

    Il y a certaines régions où les orthophonistes se font rares mais inscrivez-vous sur une liste d’attente, on ne sait jamais. Il ne faut pas laisser un enfant avec une personne qui le laisse stagner, il risque de se décourager. En tous cas, je constate que vous avez une attitude positive. Bravo ! C’est sans doute ce qui va beaucoup l’aider.

  46. peggy dit :

    Bonjour,
    Ma fille de 14 ans a été diagnostiquée par une orthophoniste, elle est actuellement en classe de 4ème, mais les professeurs ne tiennent pas compte du compte rendu de l’orthophoniste comment faire ?
    Est il possible avec le CR d’obliger l’équipe pédagogique à mettre en place quelque chose d’adapté?
    Nous avons du arrêter les séances l’orthophoniste ayant été muté à l’étranger en Afrique, où il n’y a pas d’ortho ou très peu.
    Voici la conclusion du dernier bilan qui a été effectué, il y a 1 an :
    L’ensemble des résultats aux différents items de test permet de poser le diagnostic de dyslexie-dysorthographie mixte sévère. Les scores se situent pour la plupart très en dessous du seuil critique pathologique et le temps d’exécution est très long dès que l’on passe à l’écrit.
    Comment dois je faire pour qu’elle soit reconnue handicapée pour qu’elle puisse bénéficier d’aménagement lors du brevet.
    Merci par avance.
    Si vous avez besoin de plus amples informations concernant le bilan, je peux vous le transmettre via un mail.

  47. Audrey dit :

    Bonjour et merci pour ce commentaire éclairant. L’école, et a fortiori le collège, n’est pas faite pour les dyslexiques. Les enseignants ne sont pas formés et ne savent ce que c’est. La dyslexie fait peur et on en reste là. Pourtant, il existe des procédures adaptées. Tout d’abord, demandez un PAI auprès de l’établissement scolaire. C’est souvent l’infirmière du collège qui s’en charge et va vous faire remplir un dossier. Votre fille pourra bénéficier d’un tiers temps supplémentaire lors des contrôles et des examens, ce qui n’est pas négligeable. Prenez rendez-vous avec les professeurs pour leur expliquer vous-même ses difficultés car ils seront sûrement très intéressés. Ensuite, essayez de retrouver un orthophoniste au plus vite pour aider votre fille et ne pas la laisser seule face à ses difficultés. Enfin, une aide à la maison, comme un professeur particulier pour l’aider à faire ses devoirs lui permettrait de mieux comprendre et de reprendre confiance en elle. Plein de petites choses qui pourraient bien vous changer la vie. Je reste à votre disposition si vous voulez en savoir plus.

  48. peggy dit :

    Merci beaucoup Audrey pour votre réponse rapide, retrouver une orthophoniste ici est impossible, mais son ancienne orthophoniste a eu la gentillesse de me laisser de quoi la faire travailler, sachant que Cloé a été à l’école à la maison lors du redoublement de 6ème. J’ai réussi à lui refaire aimer l’école et surtout à apprendre à lire. Une aide à la maison est déjà en place. A quoi correspond le PAI ? J’ai également entendu parler d’une aide informatique. Pouvez vous m’éclairer sur ce sujet ? Merci.

  49. Audrey dit :

    Un projet d’accueil individualisé PAI) est mis en place pour un jeune dans le but de compenser les inconvénients liés à son état de santé. C’est un document écrit, élaboré à la demande de la famille par le directeur de la collectivité et le médecin scolaire, à partir des données transmises par le médecin qui soigne votre enfant. Vous pouvez également obtenir une aide humaine en classe, c’est ce qu’on appelle un auxiliaire de vie scolaire (AVS) dont les missions sont multiples comme par exemple aider le jeune à organiser son travail et à prendre des notes. Enfin, vous pouvez demander à utiliser un ordinateur portable en classe mais il faudra sûrement le fournir car les sections où l’on confie un ordinateur aux élèves sont encore rares. Je l’ai vu néanmoins récemment dans certaines filières spécifiques comme la SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adaptés).
    Vous pourrez trouver de nombreuses informations intéressantes, même si pour moi la dyslexie n’est pas un handicap, sur ce lien : http://www.education.gouv.fr/bo/2003/25/MENE0301317C.htm Bonne lecture et bravo pour votre investissement.

  50. FAFA.s dit :

    Bjr, ma fille aura 6 ans en décembre. Elle est en cp. Dans sa classe il y a des enfants qui arrive déjà à lire…Elle est la plus petite de sa classe.
    Elle arrive a faire des syllabes et lire des mots comme « toto ». Papa..,,yaya.. Rora ..Papi … Tito… Rari…. Elle me dit chaque matin qu Elle ne veut pas aller a l Ecole parce qu’elle se fatigue et Elle a MAL a la tête et au ventre.
    ..Elle a du MAL a se concentrer Et est tjrs en train de bouger quand j essaie de la faire lire .. Et s enerve tres rapidement
    Elle est très vite irritée par le bruit, de personnes qui parle a haute voix… Et ferme les oreilles
    Je m inquiete pour elle ..
    Vos conseils s’il vous plait. Merci.

  51. Audrey dit :

    Bonjour Farah,
    Je ne suis pas inquiète pour votre fille quant à ses capacités car beaucoup d’enfants de CP ne commencent à lire que dans la deuxième partie de l’année. Elle est donc parfaitement « dans les temps ». Sachez que l’on n’apprend pas à un enfant à lire, c’est lui qui décide quand il est prêt. Ainsi, certains enfants savent parfaitement lire à 5 ans tandis que d’autres peinent encore à 7 ans. Il n’y a pas de règle mais une envie d’apprendre qui vient de l’enfant lui-même. Ce qui m’inquiète davantage dans ce que vous me dites, c’est son peu d’entrain à aller en classe et c’est là dessus qu’il faut travailler. Essayez de comprendre pourquoi elle ne veut pas aller à l’école car son manque de concentration vient de là. Essayez de lui transmettre de l’enthousiasme, lisez avec elle de belles histoires qui donnent envie le soir à la maison et montrez lui combien l’école est utile, qu’elle va y faire des rencontres très intéressantes pour elle, qu’elle va s’épanouir. Si vous n’y parvenez pas, parlez-en avec son professeur voire faites vous aider par un psychologue. Vous en avez à l’école (psychologue scolaire, spécialisé et gratuit) ou à la ville, selon vos souhaits. Soyez zen et elle en ressentira les effets, positivez et elle ira mieux. Pas de dyslexie visible dans ce que vous me dites mais un stress qu’il faut vite éradiquer pour qu’il ne la poursuive pas dans sa scolarité et dans sa vie. Bonne journée.

  52. SINGLE dit :

    Bonjour,
    Mon fils aura 5ans en novembre, il est en grande section depuis septembre.
    Sa maîtresse nous a dit qu’il avait des difficultés, il ne reconnait pas les lettres de l’alphabet, même dans son prénom (sauf le I, A, S) et confond le S et le C. Il a des difficultés à se concentrer. La maîtresse doit se mettre proche de lui afin qu’il travaille. Devons nous nous alarmer? Merci de votre réponse. Bonne journée

  53. Audrey dit :

    Bonjour Mélanie,
    Je comprends votre demande mais je pense qu’il est encore tôt pour savoir s’il dyslexique. Son attention est encore volatile et c’est normal pour un enfant de 4 ans et demi. Soutenez-le, jouez avec lui autour de l’alphabet pour qu’il l’assimile plus facilement, présentez lui des livres dès que possible pour lui donner le goût de la lecture et faites un bilan en orthophonie si son enseignante l’estime nécessaire. Restez à l’écoute de ses besoins et ce sera très bien.

  54. stéphanie dit :

    Bonjour, ma fille de 14 ans a des difficultés de compréhension de texte;cela m’inquiète beaucoup car elle travaille énormément pour peu de résultats et cela est trés frustrant.
    Elle révise pendant des semaines, je la fais réciter en posant des questions et cela n’aboutit pas surtout en histoire géo et français et les profs lui disent qu’elle n’a pas travaillé.
    Au secours, je ne sais plus quoi faire pour l’aider sachant qu’à 3 ans, elle a vu un orthophoniste ainsi qu’à 6 ans car elle confondait des sons; nous avons ensuite diagnostiqué une petite surdité en CM2 et elle a refait de l’orthophonie; elle a fait un bilan psychologique qui n’a rien donné d’alarmant si ce n’est qu’elle sait ce qu’elle veut dire mais tout arrive pèle mêle.
    Elle a le brevet à la fin de l’année et je voudrais lui refaire un bilan ortho mais la liste d’attente est de 9 mois…elle fait des dictées régulières, elle lit quand elle peut…je ne sais plus quoi faire
    Cordialement.

  55. Audrey dit :

    Bonjour Stéphanie,
    Je comprends votre inquiétude pour votre fille. Ses difficultés ne sont pas seulement liées à la dyslexie mais aussi à d’autres blocages qu’il va falloir surmonter patiemment. Je pense que, compte tenu de son parcours, il serait profitable qu’elle ait un professeur à domicile pour l’aider à mieux comprendre ce qu’elle lit, développer des stratégies de mémorisation personnelles et enfin reprendre confiance en elle. Vous en faites déjà beaucoup et il ne faut pas vous épuiser dans une voie qui ne semble pas vous satisfaire ni l’une ni l’autre. Un travail sur soi tout en douceur lui permettra de sortir des pièges de la scolarité. Avez-vous mis en place un PAI au collège pour lui permettre de bénéficier d’un tiers temps supplémentaire aux contrôles et aux examens ? Ne perdez pas espoir car votre fille a encore de nombreuses ressources en elle.

  56. Emma dit :

    Bonjour,
    Ma fille de 14 ans a de grande difficulté en français, math, anglais. Depuis plusieurs semaines voire 2 mois, j’observe son historique et j’ai remarqué qu’elle visitais des sites du genre : symptôme de dyslexie, comment savoir si on est dyslexique etc. Maintenant je suis un peu en mode panique, on vient d’un pays d’Afrique où la dyslexie est inconnue.
    Ma fille tient bizarrement son stylo; j’ai fait tout mon possible depuis qu’elle est toute petite mais rien n’y fait. Il lui arrive d’avoir des tics (elle se met à trembler de la tête aux mains). Dans sa chambre c’est le bazar mais il y a toujours un endroit qui est extrêmement bien rangé. Alors revenant à ses études, en français elle est incapable de lire à haute voix comme une adolescente de son âge, sa prof de français m’a déjà contactée en disant que ma fille refusait carrément de lire à haute voix. À l’écrit, elle est malheureusement très nulle, elle ne peut pas faire une phrase sans faire de faute d’orthographe et c’est pareil depuis qu’elle est petite (elle avait carrément des 0/10 avec plus de 20 fautes et moi à l’époque je pensais qu’elle ne travaillait pas assez mais dans le fond, son père m’a dit que ce n’était pas le cas, qu’elle passait des heures à faire ses devoirs et à apprendre ses leçons mais à l’école c’est du 0 totalement). J’ai remarqué aussi qu’elle confondait des lettres ( m et n …… b et d).
    Cela lui arrive d’inventer des mots ou quand elle ne sait pas les écrire, elle change totalement de mots. Elle connait parfaitement ses règles en français mais les appliquer est un grand défi. Il lui arrive d’inverser des lettres (enfant = anfent). Mais le pire est qu’elle ne se rend pas compte qu’elle fait des erreurs. Pourtant elle passe des heures à lire.
    En mathématiques, elle est incapable de compter si elle n’utilise pas ses doigts. Donc niveau calcul mental c’est vraiment difficile pour elle. Pendant des années j’ai tout fait pour qu’elle apprenne sa table de multiplication mais jusqu’à aujourd’hui elle ma avoué que elle ne les connaissait pas vraiment. Un jour elle est revenue de l’école en pleurant en disant que son prof de math lui avait posé une question du genre 36+20 (exemple car j’ai oublié le nombre exact) et elle ne pouvait pas compter sur ses doigts. Toute la classe a donné la réponse en riant et elle s’est sentie totalement stupide. Les maths sont du chinois pour elle.
    En anglais, c’est pareil qu’en français. Elle a beau écrire un mot 1 million de fois, elle oublie l’orthographe et elle est faible à l’écrit comme à la lecture.
    En math, français, anglais, elle met du temps à comprendre mais elle dit ne pas être capable de demander de l’aide au prof parce que tout le monde comprend sauf elle.

    Elle a une très faible estime d’elle-même. Elle s’est déjà qualifiée d' »attardée » l’année passée. Elle me fait de la dépression et elle me dit sans arrêt: « Je suis fatiguée intellectuellement car peu importe comment je travaille, j’ai jamais de bons résultats ». Aidez-moi parce que je suis à bout et je ne sais pas comment l’aider. Elle a jamais vue d’orthophoniste et elle n’a jamais passé de test pour dyslexique. Et selon mes recherches, elle a tous les symptômes. Aidez-moi, merci.

  57. Audrey dit :

    Bonjour Emma,
    Tout d’abord, parlez en avec votre médecin de famille car il vous connaît bien et il peut vous donner de bonnes adresses. Il serait bon de commencer par faire un bilan chez l’orthophoniste (avec une ordonnance de votre médecin si nécessaire). Si votre fille déprime, il serait également utile de voir un psychologue qui l’aide à reprendre confiance en elle. Ne soyez pas découragée, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Elle sait que vous êtes à ses côtés mais aujourd’hui, elle est grande et vous avez besoin d’aide en dehors du domicile familial. Le fait que vous vous posiez tant de questions est un gage d’intérêt pour elle et votre fille se sentira mieux accompagnée. Revenez vers moi pour toute question. En avant pour une vie meilleure !

  58. Steph dit :

    Bonjour,

    Mon fils Gaspard a 10 ans et est scolarisé en CM2. En début de CM1, face à nos doutes, il a été vu par une psychologue scolaire qui lui a fait passer un test de QI et a préconisé qu’il soit suivi par un orthophoniste ( ce qu’il fait de façon hebdomadaire depuis un an). Elle nous a aussi, de même que l’orthophoniste, conseillé de prendre rdv avec un neuro pédiatre afin qu’il confirme le diagnostic de dyslexie et qu’une procédure  » officielle » soit ainsi instaurée dans le cadre scolaire. En effet, nos inquiétudes se portent pour l’entrée en 6eme ( le lien parents/profs étant plus difficile à établir et à maintenir que celui de parents/ maîtresse ).De plus, l’orthophoniste, face au comportement de Gaspard nous avait conseillé de prendre rdv au CMP, ce que nous avons fait. A cette occasion, nous avons rencontré un médecin qui penchait aussi pour la dyslexie ( ainsi que pour la précocité) et qui nous a,lui aussi, conseillé de prendre rdv avec un neuro pédiatre….Voilà qui m’amène à l’objet de ce mail : Personne dans les encadrants que nous avons pu rencontrer ne peut poser de diagnostic  » officiel  » et tous nous indiquent que seul le neuro pédiatre est habilité à le faire, mais problème, cela fait un an que nous avons pris rdv et l’hôpital recontacté il y a qq semaines nous a répondu que la liste d’attente était longue, que la priorité était donnée aux enfants du  » secteur » ce qui n’est pas le cas de notre fils ( mais nous n’avons pas de neuro pédiatre plus proche…). Pourriez-vous me dire si à l’entrée en 6eme, les seuls rapports de la psychologue scolaire et de l’orthophoniste suffisent pour mettre en place un accompagnement voire une autorisation a utiliser un PC ainsi qu’un aménagement lors des examens? Je vous remercie de me lire et attend votre réponse avec impatience, merci

  59. Audrey dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire qui est le reflet d’une société qui s’interroge de plus en plus sur le phénomène des « dys » sans les maîtriser. Ne vous inquiétez pas, vous pourrez mettre en place un PAI (voir l’un de mes précédents messages) avec le bilan de l’orthophoniste et une lettre de votre médecin généraliste au collège comme au lycée. De plus, les professeurs des collèges sont de mieux en mieux sensibilisés et formés aux « dys » (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dysphasie…). Il suffit de bien communiquer en début d’année avec l’équipe pédagogique de votre fils et tout devrait bien se passer. L’utilisation d’un PC dépend grandement de la position de l’établissement sur le sujet et elle est très variable. Renseignez-vous avant de l’inscrire voire choisissez si possible le collège le plus ouvert à la question de votre secteur. Bravo pour votre action, continuez.

  60. Ségolène dit :

    Bonjour,

    Ma fille qui va avoir 7ans en fin d’année est en CE1. C’est une petite fille qui a beaucoup de difficultés pour franchir le seuil de l’école, mais ensuite passe une bonne journée, elle est joyeuse…elle angoisse beaucoup et je crois se met beaucoup de pression pour réussir! Elle confond des lettres comme c et g, ou v et f, et même m et p??? elle oublie aussi de finir certains mots à l’écriture comme à la lecture, son enseignante me dit d’attendre encore un peu pour voir un orthophoniste, mais elle angoisse de plus en plus pour aller à l’école, je ne sais pas si c’est lié… Qu’en pensez vous? Merci d’avance pour vos conseils…

  61. galy dit :

    Bonjour,
    Nous avons un gros soucis avec notre fille de 6 ans … elle a beaucoup de mal à se concentrer et mélange tous les chiffres. Par exemple 32 elle va écrire 22, 16 elle n’arrive pas toujours à le déchiffrer.
    On est perdus et nous avons peur.

  62. Audrey dit :

    Bonjour,
    Encouragez-la, c’est peut-être un manque de confiance en elle compte tenu de son âge. Si le soucis persistait au-delà de quelques mois, voyez un professionnel afin de faire un bilan. Je comprends votre peur mais la règle numéro 1 est de ne pas la transmettre à votre fille si possible. Bon courage à vous.

  63. Audrey dit :

    Bonjour Ségolène,
    Peur d’aller en classe et difficultés d’apprentissage vont parfois de paire mais pas nécessairement. La phobie scolaire est une autre problématique tout aussi complexe que les troubles DYS. Ecoutez-vous si vous pensez devoir la faire aider; plus tôt on s’y prend et plus facile est la rééducation. Peut-être même n’en aura-t-elle pas besoin, tout juste quelques conseils d’une personne extérieure à la famille lui suffiront pour le moment. À suivre donc mais sans stress. Merci pour votre commentaire.

  64. lina dit :

    Bonsoir,
    Mon fils de 7 ans en classe de ce1 a de gros problèmes concernant la lecture, j’ai même l’impression parfois qu il essaie de deviner les mots, les sons …
    J ai aussi remarqué qu’il préférait souvent s’isoler jouer et même parler tout seul. Il est également très rêveur! Sa maîtresse me dit qu’il se considère encore comme un bébé qu’il doit être plus autonome et qu’elle n’a pas que lui comme élève, que cela commence à être compliqué. Toutefois, tous les jours il travaille une heure à la maison pour les devoirs et il n’y arrive pas. Je désespère à en faire des insomnies. Qu’en pensez vous? Merci pour votre aide.

  65. Siham dit :

    Bonjour, ma fille de 7 ans, a beaucoup de difficultés de compréhension de texte et même d’une question posée, beaucoup de manque de vocabulaire. En classe sa maîtresse me dit tout le temps qu’elle a la tête en l’air ou elle bavarde beaucoup. J’ai tout essayer avec elle : punitions, la priver de télé, de jouer etc…. mais rien ne marche. Cela m’inquiète énormément, je sais pas quoi faire avec elle. Elle manque de concentration. Elle pense qu’à jouer. Aidez moi svp je suis toute déprimée.

  66. Audrey dit :

    Bonjour Lina,
    Comme indiqué dans mes précédentes réponses, un enfant de 7 ans peut ne pas être prêt pour la lecture et ne faire que répéter ce qu’il a vu en classe sans le maîtriser vraiment. Il n’y a rien d’effrayant là dedans pour un professionnel mais je comprends que vous soyez inquiète car votre fils semble en retard par rapport aux autres. Or, chacun apprend à son rythme, il n’y a pas de situation « normale » ou « anormale ». Ce qui est plus embêtant est l’attitude de son professeur des écoles qui semble vouloir le secouer. Il faut beaucoup de patience et d’écoute pour les enfants de CE1, c’est tout simplement vital et conditionne même une partie de leur réussite future. Il faut le lui rappeler ! Laissez un peu de temps à votre fils, dialoguez avec lui, soyez très à l’écoute, dites-lui qu’il n’est pas le seul et que vous êtes à ses côtés. Ce que vous me décrivez n’a rien à voir avec la dyslexie sauf symptôme dont vous ne m’auriez pas parlé. Si vous le sentez trop en souffrance, faites-vous aider par des professionnels du soutien scolaire. Vous serez soulagée vous aussi.

  67. Audrey dit :

    Bonjour, comme indiqué dans ma précédente réponse, les enfants de CE1 ont besoin de beaucoup d’attention de la part de leurs proches pour progresser. Il faut beaucoup de patience et je pense que cela est plus difficile pour les parents que pour les professionnels qui vous entourent. Dialoguez souvent avec son professeur des écoles, demandez-lui conseil car elle a de l’expérience. Faites-vous aider à la maison par un professeur particulier si vous ne parvenez pas à travailler avec elle. Si vous pensez que ses résultats ne s’améliorent pas, faites-vous prescrire un bilan en orthophonie par votre médecin généraliste. Vous pourrez ainsi savoir si elle est dyslexique ou s’il s’agit d’un simple manque de maturité. Montrez-vous bienveillante et tout le monde se sentira mieux. Bon courage à vous.

  68. pezzicoli dit :

    Bonjour, je viens d’apprendre que ma fille de 11 ans serait dyslexique, suite à d’énormes difficultés en anglais et en français comme en compréhension de texte, de problèmes, et de grosses difficultés à l’école.

    A la maternelle on me disait que ma fille était pas assez mure car elle est de fin d’année, au primaire on me disait qu’elle avait des difficultés mais c’est une enfant qui lit très bien, qui ne comprend pas toujours rapidement les consignes, donc elle est un peu plus longue que ses camarades. J’ai rendez-vous avec un spécialiste dans une semaine pour faire un bilan.

    En vous remerciant, Bien cordialement

  69. Audrey dit :

    Bonjour,
    C’est très bien de faire un bilan dès lors que le doute s’installe car les enseignants ne sont pas formés à détecter la dyslexie. Ils peuvent repérer des difficultés sans être des spécialistes. De ce fait, certains enfants arrivent très bien à compenser et à « cacher » leur handicap. Cela ne présage en rien d’un échec futur, il faudra juste être très à l’écoute des besoins de votre fille pour qu’elle ait confiance en ses capacités. Merci pour votre témoignage.

  70. jean dit :

    Bonjour,
    Mon amie est arrivée dans notre pays a l’âge de 9 ans. Elle avait un peu appris le français (base de lecture), sa langue maternelle étant l’arabe.
    Quelques mois après son arrivée à l’école française, un médecin scolaire lui a fait un diagnostic de dyslexie. Aucune prise en charge particulière n’avait été proposée. Pourtant elle n’a jamais éprouvé de difficultés dans la lecture ni dans sa scolarité. Aujourd’hui c’est une grande lectrice. Elle fait juste quelques fautes d’orthographe banales.
    Pensez vous qu’au vu de ce parcours le diagnostic de dyslexie était justifié ?
    Y a t il un intérêt a faire un bilan orthophoniste pour elle à 25 ans ?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

  71. Audrey dit :

    Bonjour Jean,
    Le diagnostic de dyslexie n’est jamais posé par hasard. Toutefois, il existe différentes formes et différents degrés de dyslexie. Les enfants intelligents arrivent souvent à masquer leurs difficultés et compensent leur retard ou leur lenteur par une imagination débordante, voire des stratégies d’apprentissage qui leur sont propres. De ce fait, votre amie n’a sans doute pas une forme lourde de dyslexie puisqu’elle vit bien avec. Je ne vois pas en quoi le bilan s’avère nécessaire aujourd’hui mais vous pouvez toujours en parler avec votre médecin généraliste qui peut prescrire ce bilan et vous permettre d’être remboursé. Cela pourra vous aider à dissiper vos doutes.

  72. nedra dit :

    Bonjour, j’espère que vous aurez ce message. Voila , mon fils a 5 ans et demi et il n’arrive pas à identifier les chiffres seulement le chiffre 1.

  73. Audrey dit :

    Ce soucis n’est peut-être pas dû à une dyslexie ou à une dyscalculie. Je vous recommande de consulter rapidement un ophtalmologue pour qu’il vérifie sa vue. D’autre part, parlez-en avec votre médecin généraliste qui vous connaît bien car il saura vous aider.

  74. hamouz dit :

    Bonsoir, mon fils a 8 ans il lit correctement mais il a des difficultés en dictées il n’arrive pas a mémoriser l’orthographe des mots. Il a toujours des mauvaises notes (entre 1/10 et 2/10) dans les dictées préparées en classe. Les dictées préparées à la maison sont beaucoup mieux notées ( 5/10 7/10). Est ce qu’il est dyslexique ?

  75. karine dit :

    Ma fille de 5 ans et demi a du mal a reconnaître un son dans un mot (ex le son e dans cheval) et à découper les syllabes au delà de 2 syllabes. Par contre elle connait son alphabet, reconnait les lettres dans un mot, écrit en capitales et cursives. Que faire pour l’aider à reconnaître les sons et scander les syllabes?

  76. Audrey dit :

    Bonsoir,
    Ce que vous me dites n’est pas révélateur d’une dyslexie toutefois, j’ai bien peu d’éléments pour en juger. Si vous avez un doute, le mieux est d’en parler à votre médecin généraliste qui vous dirigera vers un orthophoniste s’il le juge opportun. Le bilan orthophonique est gratuit s’il vous le prescrit. Cela peut vous aider et vous rassurer.

  77. Audrey dit :

    Bonjour Karine,
    Les difficultés de votre fille ne sont pas révélatrices d’une dyslexie surtout à 5 ans et demi. Pour vous aider, et si vous estimez qu’elle peut apprendre à lire dès maintenant, j’aurais un conseil simple : lisez avec elle chaque fois que vous le pouvez, le soir par exemple, avant de la coucher. Montrez-lui le plus de livres et de syllabes que vous pourrez, faites appel à son imagination pour que le plaisir de la lecture prime avant tout. Vous lirez d’abord puis la laisserez lire quelques mots, puis quelques phrases puis vous n’aurez plus qu’à l’accompagner et elle lira quasiment seule. C’est un moment très complice et utile à la fois. Bon voyage ! Juste un petit rappel : nous n’apprenons pas à lire à un enfant, il apprend à lire quand il en ressent l’envie ou le besoin.

  78. Edithe dit :

    Bonjour!
    J’ai ma nièce de 7 ans en classe de CE2 qui a des difficultés pour lire. Elle n’arrive pas à lire de nouveaux textes. On a comme impression qu’elle mémorise les textes déjà lus et imagine autre chose à la place c’est-a-dire au lieu d’un mot imprimé, elle donne son synonyme. Elle arrive à déchiffrer les syllabes. Elle arrive quand même à s’en sortir avec les calculs. Peut on dire qu’elle a des troubles? S’il vous plait, aidez nous. Merci pour vos réponses.

  79. Audrey dit :

    Bonjour, ce que vous dites de la lecture pour votre nièce est caractéristique des enfants ayant appris à lire grâce une méthode semi-globale c’est-à-dire ceux ayant appris à lire des mots et des phrases avant de les décomposer en syllabes. C’est une attitude assez répandue chez les enfants de CE1 et CE2 car ils ont souvent une imagination débordante. Vous devez prendre le temps de la faire lire en attirant son attention sur les mots interprétés et non réellement lus et voir comment cela évolue. Ce que vous me dites n’est pas en soi le signe d’une dyslexie. Je connais de nombreux enfants qui font cela et qui ne sont atteints par aucun trouble de l’apprentissage. Si un doute persiste, parlez-en avec votre médecin généraliste car c’est lui qui peut prescrire un bilan orthophonique comme il la connaît bien. Bonne continuation à vous.

  80. Mme bari dit :

    Bonjour, mon fils a 9 ans et est en ce2, il est suivi en orthophonie depuis 5 ans avec le même orthophoniste tout se passe très bien niveau contact seulement depuis le CP, chaque enseignante constate qu’il confond le d et le t, le c et le g , le v et le f. Il est suivi depuis cette année par une orthophoniste spécialiste dans les logico mathématiques en plus du précédent pour lestroubles des apprentissages (retards cognitifs) mais ses soucis de confusion commencent à m’inquiéter, la psychologue scolaire me dit qu’ il est bénéfique quelquefois de changer d’orthophoniste car les repères de bases peuvent être perdus avec le temps. Quand j’informe l’orthophoniste des confusions de mon fils qui perdurent, il répond vaguement qu’il sait reconnaître ces fameuses lettres mais peut se tromper dans la lecture et que dans le cas de son retard des « bains de langage » lui sont plus bénéfiques. Qu’en pensez-vous, devrais-je prendre un autre avis sachant qu’aucun diagnostic sur la cause de son retard n’a été retenu?

  81. Audrey dit :

    Bonjour,
    Je pense effectivement que le changement d’orthophoniste, même provisoire, vous permettrait d’avoir un nouvel avis plus objectif. Je comprends votre inquiétude mais il n’est pas rare qu’en CE2 les enfants fassent plus place à leur imagination qu’à leur intellect avec une série d’inventions à la clé notamment en lecture. Toutefois, vous êtes dans le doute donc pour mieux vivre le trouble de votre fils, levez le doute et vous irez mieux tous les deux. Concernant la « cause » de son retard, la dyslexie est à 70% d’origine héréditaire ou développementale dans les autres cas. Les scientifiques s’interrogent encore sur l’origine neurologique de la dyslexie mais en tous cas, on la rééduque très bien et on vit très bien avec aujourd’hui. Bon courage et merci d’avoir partagé votre expérience avec nous.

  82. aurelie dit :

    Bonjour,
    Ma fille vient d’avoir 6 ans au mois de janvier, elle est en grande section de maternelle. Lisa ne reconnait pas les lettres de l’alphabet, elle ne reconnait même pas le A. Même les autres lettres de son prénom, elle ne les reconnait pas. Par exemple quand on fait des lignes d’écriture (elle arrive bien à former ses lettres), je lui dis on fait le H quand tu écris tu dis en même temps à voix haute H. Je lui redis plein de fois. 2 min après je lui demande ce qu’elle vient d’écrire et là elle me dit O… Je suis découragée je ne sais pas comment faire. Pourtant on voit l’orthophoniste pour la logique, la mémorisation… Je vois tous les 2/3 mois le psychomot’ car je trouve que Lisa n’est pas en « avance ». Elle a fait des convulsions petite. Sinon c’est une enfant qui a un bon développement.. Que faire ? Les sons et les lettres avez vous une solution ?

  83. Audrey dit :

    Bonjour,
    Vous devriez en parler avec votre orthophoniste qui connaît bien Lisa. Comme vous l’écrivez, elle la suit en logique mais personne ne la rééduque pour l’acquisition de la langue écrite. Il va falloir être patiente et ne pas trop lui en demander pour le moment. J’ai bien des solutions à vous proposer mais ne connaissant pas votre fille, elles ne sont peut-être pas adaptées. Ne vous découragez pas, elle est encore bien jeune. Elle apprendra dès qu’elle l’aura décidé. Faites-lui confiance.

  84. rukiye y dit :

    Bonjour,
    J’ai un fils de 6ans et demi qui éprouve des difficultés pour écrire et lire. Nous sommes d’origine turque et il ne parle pas bien le français. Il est pris en charge par une logopède et elle m’a conseillé d’aller voir un psychologue. Mon fils a une très bonne mémoire pour étudier. Il n y pas de problème en maths, aucun soucis. Pour écrire, il ne confond pas les lettres mais il a des difficultés d’apprentissage. Merci d’avance pour votre réponse.

  85. Audrey dit :

    Bonjour,
    Ce que vous me dites est plutôt ennuyeux pour ses débuts scolaires mais vous vous faites aider, c’est très bien. Dans le doute d’un autre troubles de l’apprentissage que celui du langage rééduqué par la logopède, vous pouvez vous faire prescrire un bilan orthophonique pour vérifier qu’il n’y ait pas d’autres dysfonctionnements, comme une dysorthographie par exemple, et que l’on puisse aider votre fils efficacement. Plus la rééducation commence tôt et plus elle est efficace. Vous faites bien de vous interroger car ensemble, avec votre fils, vous irez plus loin. Ne cessez pas de l’encourager, il en a besoin. Faites le lire un peu chaque soir par exemple, pour améliorer ses automatismes. Bon courage.

  86. rukiye y dit :

    Rebonjour, merci beaucoup pour votre réponse. Bonne journée.

  87. corinne dit :

    Bonjour, mon fils a 9 ans 1/2, il est en CM1. L’autre jour la maîtresse m’a interpellée sur le fait qu’il a de grandes difficultés en orthographe et qu’elle trouve cela préoccupant. Elle me dit qu’il n’a aucun autre soucis et qu’il est bon dans toutes les autres matières. J’ai essayé d’avoir un rdv chez un orthophoniste pour un bilan parce que l’enseignante pense que ça peut être bénéfique (honnêtement j’ai des doutes…) mais je n’ai rdv que dans 6 mois. Il n’a pas de soucis en lecture, ni en grammaire, ni en maths… Merci de votre aide.
    Honnêtement, moi je penche pour un manque de concentration et peut être un manque de maturité ortho…

  88. Carlier Evelyne dit :

    Inversion des lettres p et q ainsi que les s, fatigue rapide après 10h demi matinée scolaire et désorientation au niveau des jours au point de ne plus savoir ce qu’elle a mangé et si elle a déjà mangé. Est ce des signes de dyslexie ou autres? Merci

  89. Emily dit :

    Bonjour,
    Ma fille de 8 ans a énormément de difficultés à l’école depuis cette année (elle est en CE2). Elle oublie tout, n’arrive pas à apprendre ses leçons, n’a plus envie de travailler. Niveau orthographe c’est horrible, elle fait toujours les mêmes erreurs (elle ne sait jamais comment écrire des mots tout simple comme ‘moi’ ‘avec’). Elle a beaucoup de mal à s’exprimer, elle parle presque toujours hors contexte, du coup on ne la comprend pas. Beaucoup de difficulté pour comprendre les consignes ou rédiger un texte.
    Elle est bilingue, ça fait 2 ans et demi qu’elle a appris le français mais nous avons remarqué qu’elle stagne en français et dans sa langue maternelle (l’anglais). Elle a les même soucis dans les deux langues. Je prévois la faire voir par un neuropsychiatre, vous en pensez quoi?

  90. Audrey dit :

    Je pense que vous avez raison, il n’y a aucune raison de s’affoler. Toutefois, un regard extérieur et un avis professionnel ne font jamais de mal.

  91. rukiye y dit :

    Bonjour, je voulais prendre votre avis sur le fait que moi personnellement je trouve qu’on ne laisse pas aux enfants le temps d’apprendre. Par exemple, mon fils a commencé en septembre en 1è année. 2 mois après c’est la logo puis 2 mois, après c’est neuropsy. Le petit n’en peut plus et j’ai peur qu’il soit découragé. Ce problème-là, quand je parle avec les autres parents eux aussi sont d’accord avec moi. Que pensez vous de ça ? A notre époque, ça n’existait pas tout ce genre de trucs mais ça se passait bien car les enseignants étaient différents. Merci pour votre réponse.

  92. Audrey dit :

    Des symptômes pris isolément ne permettent pas de dresser un diagnostic mais la désorientation au niveau du temps et de l’espace est plutôt un trouble de l’ordre de la dyspraxie. Dans tous les cas, consultez pour vous faire aider en commençant par votre médecin généraliste qui sera votre boussole dans les premiers temps.

  93. Audrey dit :

    Bonjour,
    Je voudrais vous rassurer sur le fait que l’apprentissage des langues et le bilinguisme ne provoquent pas de dyslexie. Les souffrances que vous me décrivez n’ont pas forcément de lien avec une dyslexie. Elles relèvent davantage de la gestion des émotions pour lequel l’intervention d’un psychologue ou d’un pédopsychiatre pourrait être tout à fait adapté. Ensuite, vous pouvez lui faire passer un bilan avec un orthophoniste si vous souhaitez vérifier qu’il n’y ait pas de troubles des apprentissages relevant de sa compétence. Ceci dit, il n’est pas rare de rencontrer des enfants de 8 ans sans trouble et qui ont développé des problèmes de compréhension par déconcentration. La seule règle pour les aider est de s’armer de patience et de leur offrir une attitude enthousiaste face au travail scolaire. Pourquoi ne pas la faire aider à la maison pour que les devoirs en soient plus une corvée ? Bonne chance à vous et n’oubliez pas que l’écoute bienveillante est la meilleure des communication avec les enfants en difficultés.

  94. Audrey dit :

    Bonjour,
    Qu’entendez-vous par « logo »? Sur le fond, je suis d’accord avec vous : il est difficile et fatigant pour un jeune enfant de suivre l’école et d’avoir de multiples spécialistes autour de lui en plus des heures de classe. Un enfant a besoin de temps libre pour jouer et pour grandir. D’un autre côté, il est indispensable de commencer la rééducation le plus tôt possible pour qu’elle obtienne des résultats pour la vie entière. De plus, l’enfant se sent entouré : « Oui, je suis différent, oui, j’ai des difficultés mais on m’aide et je vais transformer ces difficultés en différences, apprendre à faire avec et à faire mieux; je ne suis pas seul. » Quel confort pour lui ! Et non, autrefois ce n’était pas mieux qu’aujourd’hui, c’était différent. Les enseignants faisant la classe pour un collectif et aujourd’hui on personnalise l’apprentissage dès que cela est possible. Le seul soucis est que l’on ne peut pas toujours être à l’écoute de tout le monde et que les moyens manquent, à commencer par la formation des enseignants qui n’est pas adaptée aux troubles DYS. Ce qu’ils en savent a souvent été acquis par autoformation. Encouragez votre fils, il en a besoin et positivez, cela lui fera le plus grand bien et l’avenir s’éclaircira pour tous.

  95. Géraldine dit :

    Bonsoir,
    Ma fille a 7 ans et me dit depuis la maternelle qu’elle n’aime pas l’école, qu’elle souhaiterait être près de moi, alors que de toute manière je travaille. Etant plus jeune, elle écrivait quasiment tous les mots à l’envers, comme dans un miroir, et certains chiffres aussi. Après une visite chez l’orthophoniste, celle-ci a dit qu’il ne faut pas s’inquiéter car sa main droite écrit et l’œil qui dirige est le gauche, d’où sa difficulté pour le sens des lettres. Aujourd’hui, ma fille place les lettres dans le bon sens mais après avoir lu des dictées, elle fait énormément de fautes, elle écrit comme elle l’entend. Les mathématiques pour elle sont une horreur et encore aujourd’hui le chiffre 5 est à l’envers et se retrouve comme un 2, puis les dizaines parfois sont écrites à l’envers… L’enseignante est soucieuse pour son apprentissage scolaire et moi aussi bien sûr. De même qu’elle n’arrive pas à se situer dans la semaine, quel jour sommes-nous, ce matin, demain. Vers qui dois-je me tourner ? Merci

  96. Géraldine dit :

    Je ne vous ai pas tout dit, ma fille arrive toujours à s’échapper dans des rêveries. En ce moment depuis 1 an ou 2, elle fait des élevages d’insectes, une collection d’escargots, des captures de coccinelles, les mouches, tout est bon pour s’évader et elle a vraiment beaucoup de difficultés à rester concentrée, à réfléchir.

  97. Audrey dit :

    Bonsoir,
    Comme l’apprentissage est source d’angoisse pour elle comme pour vous, je commencerai par en parler à mon médecin généraliste qui vous connaît bien toutes les deux. Il vous dira s’il confirme votre analyse et s’il y a besoin de consulter un spécialiste des troubles de l’apprentissage et si oui, lequel. Ne vous découragez pas, elle est encore jeune et tout peut rentrer dans l’ordre très vite.

  98. Audrey dit :

    Rien d’étonnant pour une enfant de 7 ans d’aimer les collections et les petits animaux. Reste à savoir si elle restera enfermée dans sa bulle en grandissant ou si son univers s’élargira peu à peu vers les autres enfants de son âge et des jeux plus collectifs. Dans ce dernier cas, il ne sert à rien de s’inquiéter. Voyez comment les choses évoluent de façon vigilante mais toujours bienveillante.

  99. Corinne dit :

    Bonjour, mon fils pour qui je m’alarmais un peu… me ramène désormais des dictées sans trop d’erreurs et plutôt de bonnes notes. Pensez vous que je doive maintenir le rdv chez l’ortho? (Mon message était du 23 février). Merci

  100. fanny dit :

    Bonjour,
    ma fille de 9 ans et demi est en Cm1. Elle a des difficultés avec la compréhension de texte, ce qui la pénalise énormément dans la résolution des problèmes de math. Elle n’y arrive pas. L’enseignant m’a dit qu’elle avait des difficultés lorsqu’il s’agissait de faire appel à plusieurs compétences en même temps et qu’elle fait beaucoup d’efforts et que l’on doit l’encourager (ce que l’on fait). Elle a bénéficié du rased depuis la GS jusqu’au Ce2, l’aide s’est arrêtée cette année car l’école ne met pas de système d’aide aux élèves de cm1 et cm2. Elle a eu beaucoup de difficultés pour apprendre à lire et ne comprends pas toujours ce qu’elle lit. Elle baigne pourtant dans le milieu des livres depuis sa naissance car je suis bibliothécaire et je lui lis des histoires depuis toujours quotidiennement. Elle lit tous les soirs des BD et adore les livres. Elle fait du théâtre depuis 2 ans à sa demande.Elle a vu la psychologue scolaire en CP car sa maîtresse la trouvait trop rêveuse, son bilan n’a rien donné d’alarmant, enfant normalement intelligente. Nous avons fait un bilan orthophoniste il y a un an, mais l’orthophoniste nous avait conseillé d’attendre qu’elle soit prête. Cette année se passe mieux avec l’instituteur (elle a plus de plaisir à aller à l’école) mais les difficultés sont toujours là. Que devons nous faire? Refaire un bilan orthophoniste, consulter le psychologue?

  101. Audrey dit :

    Bonsoir,
    Je pense Fanny qu’il est toujours utile de consulter lorsque l’on a des doutes et que cela peut rassurer à la fois votre fille et vous-même. Soyez patiente, votre fille manifeste déjà des compétences qui ne peuvent que se développer dans les mois à venir. La compréhension est souvent difficile pour les enfants de son âge et elle est loin d’être la seule sauf que, vous, vous avez eu le courage d’en parler. Bravo !

  102. Audrey dit :

    Bonsoir,
    L’avis d’un professionnel ne fait jamais de mal et peut vous rassurer. C’est tellement difficile à obtenir un rendez-vous chez l’orthophoniste que vous risquez de le regretter plus tard si vous le faites annuler. Faites en sorte de ne rien regretter ni pour vous ni pour votre fils. Bonne continuation.

  103. sara djebbar dit :

    bonjour,
    j’ai 14 ans et je sens que je fais de la faible dyslexie en lecture, car lorsque je lis, je change des lettres ou même très souvent des mots par des synonymes ou des mots qui n’ont pas rapport. Comme par exemple, j’ai systématiquement remplacé « explosive » par « bombe » ou « vertige » par « virgule », mais sans m’en rendre compte, il a fallu que quelqu’un me le dise. Ceci ne m’aide pas en compréhension de lecture, mais moi J’ADORE lire ce n’est pas un problème. Je ne peux pas consulter une orthopédagogue de mon école, car je suis en niveau forte et que ces élèves ne devraient pas en consulter sinon ils doivent retourner en classe régulière et je veux pas continuer à me tromper dans les mots. Est-ce que c’est de la dyslexie? Aidez-moi svp.

  104. Audrey dit :

    Bonjour Sara,
    Ce que vous décrivez est courant chez les adolescents et n’est pas révélateur d’une dyslexie car celle-ci vous aurait mise en difficulté depuis bien longtemps (difficultés d’apprentissage de la lecture, compréhension des textes difficiles, lenteur dans les apprentissages, difficultés d’écriture, inversion des lettres…). Vos soucis viennent peut-être d’une méthode d’apprentissage de la lecture dite globale ou semi-globale car vous cherchez davantage le sens que les mots véritablement écrit, c’est votre esprit qui interprète trop vite. C’est une difficulté qui est bien différente de la dyslexie. En vous concentrant davantage, en lisant régulièrement à haute voix, vous devriez vous en sortir et n’inventerez plus les mots. Si cela persiste, consultez un professionnel tel un orthophoniste (en dehors de votre école pour ne pas avoir de soucis) et vous saurez quoi faire et comment rééduquer ce petit handicap. Rien de grave, rassurez-vous. Bon courage Mademoiselle.

  105. Cindy dit :

    Bonjour Audrey
    Ma fille Aya va avoir 5 ans en juin et est en 2ème année de maternelle. Elle écrit souvent le 5 et le S façon miroir, elle sait écrire pas mal de mots mais par exemple des fois, elle écrit papa : apap et confond le m et le n, et sa concentration est de courte durée. Est ce que cela serait de la dyslexie ? Merci

  106. Audrey dit :

    Bonjour Cindy,
    Tout d’abord, établir un diagnostic sur si peu d’éléments et sans avoir vu votre fille est impossible. Je peux déjà vous dire que nombreux sont les enfants à écrire en miroir à 5 ans. Est-elle droitière ou gauchère ? Sachez que les gauchers gardent plus longtemps l’écriture en miroir sans que cela ne gène leurs apprentissages futurs. Ensuite, le premier mot qu’un enfant apprend à écrire est son prénom. Or, son prénom peut se lire aussi bien dans un sens que dans l’autre : Aya. De ce fait, elle n’a pas eu de repères concernant le sens de l’écriture et de la lecture. Elle va donc l’intégrer petit à petit seule ou en étant accompagnée. Le plus important est de rester à l’écoute et d’observer la façon dont évoluera son écriture dans les mois à venir.
    La dyslexie se décèle essentiellement au moment de l’apprentissage de la lecture. Si vous la sentez perdue, en souffrance, incapable d’assimiler certains sons ou encore très lente dans son travail par rapport aux autres enfants de son âge alors consultez d’abord votre généraliste qui vous donnera son avis puis, un orthophoniste si nécessaire pour poser un diagnostic et l’aider en conséquence. Bonne route.

  107. Fred dit :

    Bonsoir,
    Ma fille a 7 ans, elle est en CP, sauf que la lecture n’est pas du tout son point fort. Elle a vu une orthophoniste, qui n’a rien trouvé, mais je vois bien qu’elle n’y arrive pas. Elle déchiffre tout les mots, invente des mots et des nouveaux sons. Avec mon mari, ça devient une corvée de faire les devoirs, du coup tout le monde s’énerve. Quelqu’un peut-il nous aider???
    Merci d’avance

  108. Audrey dit :

    Bonsoir,
    Votre commentaire prouve bien que toutes les difficultés d’apprentissage ne sont pas de la dyslexie. Il va tout d’abord falloir être patient, les confusions de mots, les inventions sont courantes en CP. Pour lire de façon fluide, il faut plusieurs mois, voire plusieurs années pour accéder au sens des textes. Si vous vous sentez découragés son papa et vous, faites-vous aider par un professionnel du soutien scolaire formé à l’apprentissage de la lecture (http://www.asdescours.com par exemple). Tout le monde respirera mieux et vous aurez du temps pour le meilleur sans le pire.

  109. je le sui dit :

    Merci mais comment faire et comment dire à mes parents ?

  110. Audrey dit :

    Bonjour,
    La dyslexie n’est pas une maladie, n’ayez pas peur de leur en parler si votre trouble a été diagnostiqué. Si vous n’avez pas encore vu de spécialiste, demandez à vos parents ou l’un de vos parents de vous accompagner pour le rendez-vous. Le dialogue est essentiel pour avancer et nul besoin d’en avoir peur, environ 5% de la population connaît des troubles de l’apprentissage (plus ou moins sévères); ce n’est pas pour autant que ces personnes ne réussissent pas et heureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>