Entre stages de vacances, cahiers de devoirs de vacances, cours par correspondance ou déconnexion totale, les parents peuvent avoir du mal à s’y retrouver. L’As des Cours donne son analyse des solutions les plus bénéfiques dans l’optique de vacances qui jouent leur rôle de coupure, non de rupture.

Le constat est sans équivoque : les enfants pour qui la reprise en septembre est la plus aisée sont ceux qui ont bénéficié d’un entretien régulier de leurs apprentissages pendant la période estivale.

Une rupture totale risque de provoquer une perte des acquis (en particulier : langues, règles grammaticales, notions mathématiques,…) et le changement complet du rythme de vie peut demander plusieurs semaines d’adaptation à la rentrée.

Dans ce cadre, l’As des Cours préconise plusieurs solutions, à choisir en fonction du type de vacances envisagées par les parents :

  • D’abord, entretenir les acquis au quotidien, de façon ludique et pratique, au travers de petites missions : calculer une surface de papier peint, travailler les règles de proportionnalité en adaptant une recette de cuisine, s’amuser à réciter les tables de multiplication en voiture, etc.
  • Pour ceux qui partent en vacances hors du cadre de vie habituel, rien ne vaut la tenue d’un carnet d’exploration. En collectant informations diverses et objets, en rédigeant leurs impressions dans ce journal de vacances, le jeune éveille sa curiosité maintient sa relation à l’écrit, quel que soit son niveau.
  • Le cahier de vacances est l’une des solutions les plus souvent adoptées par les parents pour se donner bonne conscience. Mais il s’avère de qualité inégale selon les éditions et reste difficile à imposer entre plage et excursions… Rarement fini et corrigé, le cahier de vacances permet rarement aux enfants de comprendre leurs erreurs et donc de progresser, malgré de nombreuses heures de labeur.
  • Aussi, plutôt que d’imposer une séance de travail quotidienne, véritable source de confits parents – enfants, la solution consiste à faire appel à un professeur à domicile : en une dizaine d’heures, le professeur va obtenir beaucoup plus que les parents sur toute la durée des vacances.

Le professeur se focalise sur les points à renforcer spécifiquement, consolide les acquis et obtient en général une implication de l’enfant plus forte sur un temps limité. Ces stages à domicile organisés à la carte s’avèrent la solution royale pour « remettre sur les rails » un enfant qui a vécu une année scolaire difficile ou pour « doper ses résultats » dès la rentrée prochaine.

  • Enfin, pour ceux qui préfèrent les effets d’une dynamique de groupe, les stages en groupe sont la bonne solution. Les parents peuvent choisir entre stages de remise à niveau, stages de perfectionnement ou stages de méthodologie, sur un maximum de 1 à 2 semaines.

L’As des cours propose des stages de vacances ou de prérentrée dans une salle. Des formules de stage à domicile avec l’intervention d’un professeur pour 10 heures ou 20 heures sont aussi proposées, avec la possibilité d’avoir une approche centrée sur les besoins de l’enfant ou de l’adolescent. Ces formules à domicile débutent à partir de 189 €, sachant qu’elles peuvent faire l’objet des fameux Chèques Emplois Service Universels délivrés par les CE et bénéficient de la déduction d’impôts.

Une bonne année scolaire, cela se prépare !

Publié le par

3 réponses à Astuces pour entretenir ses acquis pendant les vacances scolaires

  1. Mathilde Bunel dit :

    Bonjour

    L’autre astuce serait de faire appel à un professeur particulier qui pourrait reprendre les point du programme et assurer un perfectionnement. De même il pourrait donner un peu d’avances sur le programme de la nouvelle année scolaire.

    Bonne vacance et bonne révision.

  2. Audrey dit :

    En tant que professionnelle du soutien scolaire et formatrice depuis plus de 15 ans, je suis d’accord avec vous sur le fait qu’un professeur particulier peut et même doit parfaitement connaître les programmes pour être efficace. Le perfectionnement n’est possible qu’une fois vérifiés les acquis du jeune. Or, la plupart du temps les parents d’élèves font appel à un professeur car il y a du retard dans les acquisitions qu’il s’agit de combler pendant les vacances. Il vaut mieux dans ce cas faire appel à un véritable professionnel et non pas à un étudiant ou à une personne qui arrondit ses fins de mois en faisant du « soutien » mais pas de l’enseignement.

    Il ne faut pas perdre de vue que le professeur à la maison est là pour assurer un « plus » et non pour « avancer sur le programme de l’année » suivante. Il ne doit pas se subsistuer aux professeurs en classe ni donner des méthodes différentes au rique de voir l’élève se perdre mais il doit être particulièrement attentif aux méthodes employées par les professeurs en classe, aux besoins spécifiques de chaque élève, à ses points forts, ses motivations et permettre au jeune de soulever des montagnes grâce à ce petit coup de pouce (il suffit souvent de peu mais il faut avoir du savoir-faire). Les cours de vacances permettent donc de rattraper de petits retards, d’acquérir de meilleurs méthodes dans un environnement favorable, loin du stress de l’année scolaire et des examens. La confiance est capitale pour progresser !

  3. Cours au Cameroun dit :

    article trop sympa merci a vous 🙂 !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *